CCI

LES ORGANES DE LA CCI MEKERRA

                            

            Composition & Missions

 

Les organes de la chambre :

-L’assemblée générale : Composée de 22 membres élus pour un mandat de quatre (4) années renouvelables.

-Le bureau : Composé de 7 membres élus parmi les membres de l’assemblée générale.Y compris le directeur de la chambre .

-Les commissions techniques : Composées de :

     - Membres désignés par et parmi les membres de l’assemblée générale.

       Dotées d’un président ; d’un vice président et autres membres de l’AG

-Les membres associés : Sont membres associés de la CCIM, avec voix consultative,  

     les représentants à l’échelle locale, des :

     - Administrations et des experts reconnus.

     - Organisations patronales.

     - Organismes publics dont les missions intéressent l’activité de la CCIM.

-Les membres experts : spécialistes dans les métiers concernés par chaque commission technique, bénévoles ils peuvent intervenir dans les débats, sans voix consultatives , sont désignés par le président de la chambre .

 

                         1- Commission Technique Commerce et Services :

Cette commission est chargée d’examiner l’évolution du commerce et des activités de services, dans le cadre de la réglementation en vigueur.

1.1-Etudier la réglementation en vigueur notamment le code du commerce pour mieux représenter les adhérents.

1.2-Préconiser des suggestions aux pouvoirs publics en vue de développer les activités commerciales et de services dans la wilaya de Sidi Bel Abbes.

1.3-Promouvoir le produit local et national (Organiser des foires-expositions-séminaires.

1.4-Promouvoir les exportations, Encourager nos producteurs à s’intégrer à l’international.

1.5-Soumettre aux pouvoirs publics national des propositions afin de réduire les contraintes issues de :

   - Accords association Algérie-UE.

   - Projet OMC.

    - Accords commerciaux avec pays étrangers.

   - Grande zone arabe de libre échange (GZALE).

   - Reglementation nationale et locale.

1.6-Constituer une base de données auprès des commerçants et prestataires de services par catégorie et récolter leurs doléances et propositions afin de :

     -Augmenter le nombre d’adhérents.

     - Mieux les représenter auprès des commissions de recours.

1.7-Entreprendre toutes autres actions visant la promotion et le développement du commerce et des services.

* Les points cités ci-dessus ne sont pas limitatifs, la commission reste souveraine pour étendre ses limites.

 

               2-Commission Technique Industrie-Investissement-Développement local :

Cette commission est chargée de faire un état des lieux sur les activités à valeur ajoutée en termes d’investissement et de développement local.

2.1-Elle doit examiner les mécanismes réglementaires instaurés par les pouvoirs publics :

            - Le code de l’investissement.

            - Les programmes d’accompagnement de l’investissement.(Calpiref-

              Ansej-Cnac-angem-Entreprenariat etc….

            - La réglementation en vigueur d’octroi de terrains et autres avantages (Andi ).

2.2 - Accompagner les entreprises en difficulté à la conversion vers d’autres horizons.

2.3 - Mettre en relation d’affaires nos adhérents avec d’autres partenaires nationaux et étrangers.

2.4- Promouvoir les investissements dans la wilaya de Sidi Bel Abbes, pour cela :

              -Organiser des expositions type salons de s/traitante Reverse en vue de susciter es relations de travail entre donneurs et receveurs d’ordres .

              -Faire participer nos adhérents (groupés) par filière aux foires-expositions locales et étrangères.

              -Mettre en valeur (publicité) les potentialités de la wilaya  à travers les médias et autres moyens.( inciter les investisseurs a opter pour la wilaya de SBA ).

              -Etablir relations avec Instances électives nationales ( sénat – APN ).

              -Revaloriser les zones industrielles de la Wilaya

2.5-Constituer une base de donnés auprès des activités de production par catégorie, et récolter leurs doléances et propositions afin de :

              - Augmenter le nombre d’adhérents.

              - Mieux représenter ces catégories auprès des commissions de recours.

2.6-Œuvrer à promouvoir la création des zones d’activité au niveau des communes.

2.7-Elaborer et proposer des alternatives de développement au niveau local et national.

              -Etablir relations avec instances electives locales (apw – apc – chambre agri etc…).

2.8-Les propositions énumérées ci-dessus ne sont pas une limitation aux champs d’action de cette commission qui demeure souveraine à étendre ses limites.

2.9-Réaliser toutes actions et analyses sur les règles à assoir pour la production nationale

* Les points cités ci-dessus ne sont pas limitatifs, la commission reste souveraine pour étendre ses limites.

 

                                       3-   Commission Technique B.T.P.H :

Cette commission est chargée de procéder à une étude stratégique du secteur du BTPH  sa position actuelle et son devenir à moyen et long terme.

3.1-L’étude doit s’appuyer sur les visions futures du pays relatives a ce secteur, prendre en compte les tendances nationales et internationales ainsi que les statistiques.

3.2-Diversifier les activités, proposer des alternatives de conversion d’activités.notamment pour un bâtiment durable et écologique.

3.3-Constituer une base de données auprès de la corporation du BTPH et récolter puis analyser leurs doléances et propositions afin de :

              - Dégager une vision exhaustive des contraintes réelles ( factuelles ).

              - Proposer au pouvoir public local et national d’autres alternatives.

              - Représenter les adhérents du BTPH auprès des commissions de recours.

3.4- Réaliser toutes actions et analyses sur les règles a assoir pour la production nationale

3.5-Les propositions citées ci-dessus ne sont pas limitatives, la commission reste souveraine à étendre ses limites.

* Les points cités ci-dessus ne sont pas limitatifs, la commission reste souveraine pour étendre ses limites.

 

                              4-Commission Technique Finance et Fiscalité :

4.1-Cette commission est chargée de rechercher et vulgariser :

  • Les lois de finances.
  • Codes fiscaux (Directs, Indirects, Enregistrement, timbre, procédures ….etc)
  • Codes des douanes.
  • Code de l’investissement.
  • Autres décrets,  arrêtés, lois, notes d’application portant sur des aspects économiques.

4.2-Cette commission se doit de constituer une base de données économique, financière et juridique pouvant aider les opérateurs économiques à la prise de décision.

4.3-Elle représentera nos affiliés auprès de la commission de recours des impôts.  

4.4-Sur la base des documents réglementaires cités ci-dessus, élaborer et proposer au pouvoirs publics des alternatives aux contraintes rencontrées.

* Les points cités ci-dessus ne sont pas limitatifs, la commission reste souveraine pour étendre ses limites.

 

                      5-Commission Technique Emploi-Formation-Environnement :

Cette commission fera de la formation un instrument majeur, pour inciter les entreprises à prendre conscience de l’importance de cet investissement.

5.0- Constituer une base de données sur les formations demandées par les entreprises et les formuler a la direction de la chambre  pour prise en charge.

5.1- Informer l’université et les centres de formation des tendances de compétences exigées.

5.2- Elaborer des conventions avec structures de formation (Univ-CFPE-Ecoles).

5.3- Organiser des salons permettant les mises en contact (Entreprises-Demandeurs d’emploi).

5.4- Promouvoir l’insertion des stagiaires, apprentis auprès des entreprises, afin de favoriser le transfert de compétences à la génération future.

5.5- Promouvoir des synergies de formations inter-entreprises.

5.6- Sensibiliser et divulguer les dispositifs d’insertion des demandeurs d’emploi (ANEM).

5.7- Inciter les entreprises à la sensibilisation et la formation sur les aspects de l’hygiène, sécurité, santé et environnement.(contacter cnas et inspection de travail).

5.8- Proposer des alternatives pour réduire ou éliminer la mobilité des salariés qui perturbent la majorité des entreprises de la wilaya.

5.9- Analyser la réglementation relative a l’emploi et a la formation et proposer de alternatives aux pouvoirs publics.

* Les points cités ci-dessus ne sont pas limitatifs, la commission reste souveraine pour étendre ses limites.

 

                      6-Commission Technique Technologie de l’Information et de la Communication 

6.1-Créer un site web, convenable permettant la visibilité de la CCIM et ses adhérents, un site qui se propose comme moyen de communication entre la CCIM et ses adhérents.Mais aussi ouvert au monde exterieur national et international .

6.2-Souscrire des abonnements utiles aux activités du Commerce – des Services -du BTPH - Industrie – Formation –Environnement….etc.

6.3-Adhérer aux differentes organisations et institutions relevant du champ de compétence de la CCIM.

6.4-Promouvoir et proposer aux investisseurs des activités dans le numérique.

6.5-Etablir des relations avec la faculté informatique afin d’encourager le rapprochement université-entreprises.

6.6-Implantation d’une cellule ?2;Veille et prospective?2; dans le but de développer le positionnement actuel de nos entreprises et du territoire.

* Les points cités ci-dessus ne sont pas limitatifs, la commission reste souveraine pour

  étendre ses limites.

 

 

  1.